Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Personnage

Henri d'Orléans comte de Paris (v. 1933 - ?)

Parents / Familles :

Père : Henri d'Orléans - comte de Paris (v. 1908 - v. 1999)
Mère : Isabelle d'Orléans-Bragance (v. 1911 - v. 2003)

Famille : Bourbon-Orléans

À sa naissance, il est Henri Philippe Pierre Marie d'Orléans.

  • Le 30 juin 1957 : son père, Henri d'Orléans, lui donne le titre de courtoisie de « comte de Clermont ».
  • 31 octobre 1984 : en raison de son divorce, son père lui retire son titre de courtoisie pour lui donner celui de « comte de Mortain » qu'Henri d'Orléans n'utilisa jamais. Par la suite son père le titra de nouveau « comte de Clermont » par lettre du 31 octobre 1990, rendue publique le 7 mars 1991.

Il est pour les orléanistes depuis la mort de son père le « chef de la maison de France », de par sa position d’aîné des descendants en primogéniture mâle de Philippe de France (1640-1701) (fils de France, frère de Louis XIV, duc d'Anjou puis d'Orléans, père du Régent) et porte les titres de courtoisie de « comte de Paris» et « duc de France » (censé rappeler le titre de duc des Francs porté jadis par les premiers Robertiens, ancêtres de Hugues Capet dont il est un des descendants directs).

Henri d’Orléans est l’aîné des fils d’Henri d’Orléans (1908-1999) et de son épouse Isabelle d'Orléans et Bragance, arrière-petite-fille de l'empereur Pierre II du Brésil.

Henri d’Orléans est considéré par ses partisans comme successeur légitime des rois de France et de Navarre sous le nom d'« Henri VII », ce qui est contesté par les légitimistes, partisans de Louis de Bourbon, qui lui porte le titre de courtoisie de « duc d'Anjou ». Ces derniers arguent notamment de la nullité des renonciations faites lors des traités d'Utrecht (1713) par Philippe de France, ancêtre direct de Louis de Bourbon. Ils dénient à Henri d’Orléans les pleines armes de France ainsi que les titres de comte de Paris et duc de France. Tandis que les partisans de ce dernier considèrent que les Bourbons issus de Philippe V, roi d'Espagne, ont perdu tout droit au trône de France, en vertu d'un « vice de pérégrinité ».

Henri d’Orléans fait usage des pleines armes de France (« d’azur à trois fleurs de lis d’or »), la justice française lui a dénié le droit de les contester à Louis de Bourbon, « duc d'Anjou » en 1989 sans pour autant lui en interdire l'usage. Henri d’Orléans fut débouté par les tribunaux français quand il voulut changer son nom patronymique en « Bourbon et Orléans ».

Le 5 juillet 1957, en la chapelle Saint-Louis à Dreux, Henri d’Orléans épousa Marie Thérèse de Wurtemberg (née en 1934), dont il eut cinq enfants: Marie d’Orléans (1959-), épouse depuis 1989 de Gundakar de Liechtenstein (1949-) - dont postérité;

- François d’Orléans (1961-), titré par son père « comte de Clermont » en 1999,

- Blanche d’Orléans (1962-), titrée par son père « mademoiselle de Valois » en 2000,

- Jean d'Orléans (1965-), titré par son grand-père « duc de Vendôme » en 1987, puis titré par son père « dauphin de Viennois » en 1999,

- Eudes d’Orléans (1968-), titré par son grand-père « duc d’Angoulême » en 1987, époux depuis 1999 de Marie-Liesse de Rohan-Chabot (1969-) - dont postérité.

François et Blanche ont été victimes pendant la grossesse de leur mère de la toxoplasmose, dont ils ont gardé de graves séquelles.

Ce mariage n’a pas été annulé par l’Église catholique mais sur le plan civil il a été dissous par divorce prononcé par le tribunal de grande instance de Paris le 3 février 1984.

  • Henri d’Orléans s’est remarié civilement à Bordeaux le 31 octobre 1984 avec Micaela Cousiño y Quiñones de León (née en 1938, et divorcée de Jean Robert Bœuf), issue par sa mère de la noblesse espagnole, fille de Luis Cousiño y Sebire et d’Antonia Quiñones de León y Bañuelos, marquise de San Carlos et grande d'Espagne. Sans postérité



Mariages de : Henri d Mariages / Enfants
DE A AVEC
Marie Thérèse de Wurtemberg (v. 1934 - ?)
   Enfant de : Henri d Marie d'Orléans  (v. 1959 - ?)
   Enfant de : Henri d François d'Orléans (v. 1960 - ?)
   Enfant de : Henri d blanche d'Orléans (v. 1962 - ?)
   Enfant de : Henri d Jean d'Orléans (v. 1965 - ?)
   Enfant de : Henri d Eudes d'Orléans (v. 1968 - ?)


Dernière mise à jour du site le
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe