Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Personnage

François-Ferdinand D'Orléans (v. 1818 - v. 1900)

Parents / Familles :

Père : Louis Philippe Ier Roi Des Français (v. 1773 - v. 1850)
Mère : Marie-Amélie de Bourbon-Sicile (v. 1782 - v. 1866)

Famille : Bourbon-Orléans

Titre(s) :

Prince de Joinville (? - ?)

François-Ferdinand d'Orléans, prince de Joinville est le troisième fils (sur 5) et le sixième des 8 enfants de Louis-Philippe Ier, roi des Français et de Marie Amélie de Bourbon, princesse des Deux-Siciles.

. Comme ses frères, il a passé ses premières années au collège Henri IV et y a remporté de véritables succès. Autant pour obéir aux ordres du roi que pour suivre ses propres goûts, il se disposa à entrer dans la marine par des études spéciales, subit ses premiers examens à Brest et commença à l'âge de 13 ans l'apprentissage du métier de marin. Il s'embarqua à Toulon, au mois de mai 1831, comme aspirant de 2e classe sur la frégate l'Arthémise, navigua sur les côtes de France et se rendit en Corse, à Livourne, à Naples, à Alger, soumis à toutes les épreuves imposées aux élèves de l'École navale.

 Au mois d'août 1834, le prince de Joinville passa de nouveaux examens à Brest, fut reçu élève de première classe, s'embarqua immédiatement à Lorient sur la frégate la Sirène, se rendit à Lisbonne, aux Açores, et rentra en France après trois mois de navigation. Le 25 mai 1835, il partit, en qualité de lieutenant de frégate, sur la Didon et visita tous les détails des grands établissements de marine anglaise de Porthsmouth et de Cork.  L'année suivante, il fit un voyage dans les mers du Levant sur l'Iphigénie en qualité de lieutenant de vaisseau ; visita Smyrne, où il essuya une tempête horrible, Rhodes, Chypre, Latakié, Tripoli de Syrie, Beyrouth, Jaffa, Jérusalem, et une partie de la Terre sainte. En 1837, à bord du vaisseau l'Hercule, il se rendit à Gibraltar, à Tanger, à Ténériffe, débarqua à Bone en octobre, et se mit en route en toute hâte pour rejoindre l'armée qui marchait contre Constantine; mais le mauvais temps et la difficulté des routes le retardèrent, et il n'arriva que le 17 octobre lorsque déjà, depuis le 13, le drapeau français flottait sur les murs de cette ville.

Au regret d'avoir manqué cette occasion d'acquérir de la gloire, le prince reprit la mer, explora les côtes du Sénégal, visita Gorée, fit plusieurs excursions dans l'intérieur, où il visita quelques chefs de peuplades, fit voile pour le Brésil et arriva en janvier 1838 à Rio-de-Janeiro. Il consacra ce mois à visiter les provinces et reçut à Rio sa nomination au grade de capitaine de corvette. Du Brésil, le prince se rendit à la Guyane, à Cayenne, à la Martinique, à la Guadeloupe, visita Washington, Philadelphie, Baltimore, les chutes du Niagara, New-York, Boston, etc., recherchant partout avec ardeur les occasions de s'instruire , étudiant les mœurs, les usages et suivant surtout avec intérêt les divers développements de la puissance maritime. Après dix mois de navigation, il débarqua à Brest le 11 juillet 1838; mais son repos ne devait pas être de longue durée.  Au mois d'août suivant, une escadre venait de recevoir l'ordre de se diriger vers les côtes du Mexique pour mettre ses ports en état de blocus. Le prince de Joinville ayant reçu le commandement de la Créole, corvette de 24 canons , partit de Brest le 1er septembre avec le contre-amiral Baudin, commandant de l'escadre.Le 27 novembre l'amiral donne l'ordre d'attaquer Saint-Jean-d'Ulloa, fort qui défend la ville de la Veracruz.  Le 10 février 1839, le Roi décora le jeune commandant de la Créole de la croix de la Légion-d'Honneur et l'éleva au grade de capitaine de vaisseau.

En 1840, le prince de Joinville participe au transfert en France des restes mortels de l'empereur Napoléon Ier.

Au mois de mai 1841, le prince de Joinville, embarqué sur la Belle-Poule, alla visiter Amsterdam et tous les ports ou établissements maritimes de la Hollande ; fit voile ensuite vers l'Amérique, visita le cap Rouge, Halifax, New-York, Philadelphie , Washington ; revint en Europe par Lisbonne où il fut reçu par la reine Dona-Maria, et rentra en France en 1842 (janvier).

Au mois de juin suivant, il repartit sur la Belle-Poule avec l'escadre aux ordres du vice-amiral Hugon, accompagna son jeune frère le duc d'Aumale à Naples, puis à Lisbonne, et se dirigea vers le Brésil où il arriva le 27 mars 1843. Ce voyage avait pour but la demande en mariage de la princesse Françoise-Caroline -Jeanne-Charlotte-Léopoldine-Romaine-Xavière-de-Paule-Michelle-Gabrielle-Raphaelle-Gonzague de Bragance (1824-1898), fille de l'Empereur Don Pedro 1er et sœur de l'empereur régnant du Brésil, don Pedro II; cette union fut célébrée à Rio-de-Janeiro le 1er mai 1843.Le territoire où se trouve Joinville, ville du Brésil a constitué une partie du cadeau de mariage de la famille royale brésilienne.  

Immédiatement le prince ramena la princesse en France. Ils eurent trois enfants, dont une fille : Françoise d'Orléans (1844-1925), qui épouse en 1863 Robert d'Orléans (1840-1910), duc de Chartres. Elle est l'arrière-grand-mère de l'actuel « comte de Paris ».

Le 31 juillet 1843, il fut nommé contre-amiral avec voix délibérative aux séances du Conseil de L'amirauté.

Après son mariage, il alla rendre visite à la reine d'Angleterre avec sa femme. En 1844, le gouvernement français mécontent des aggressions réitérées des Marocains et de l'asile qu'ils accordaient à Abd-el-Kader, exigea une réparation. En même temps une escadre fut envoyée sur les côtes du Maroc sous le commandement du prince de Joinville.

 Au mois de juin 1846, il prit le commandement de l'escadre d'évolutions réunie dans la Méditerranée. Passionné par l'évolution très rapide des technologies nouvelles, il prend la tête de la commission chargée d'étudier l'organisation d'une marine à vapeur. Il apporte tout son appui à l'ingénieur Dupuy de Lôme. Son opposition à Guizot accrut sa popularité.

Le 3 juin 1847, il fît rendre les derniers devoirs aux restes des prisonniers français de Baylen, morts de misère sur le rocher de Cabrera, et dont les ossements étaient restés sans sépulture.

Au moment de la révolution de février 1848 , le prince de Joinville se trouvait à Alger près de son frère le duc d'Aumale, gouverneur de l!Algérie depuis le mois de septembre 1847. Le 3 mars ils s'embarquèrent sur le Solon pour l'Angleterre où ils devaient rejoindre leurs parents proscrits. Exilé avec sa famille, il participa à la guerre de Sécession dans les rangs nordistes.

En 1870, il combattit clandestinement en France. Élu aux élections de 1871, il fut député de la Manche et de la Haute-Marne. Réintégré dans son grade, il fut à nouveau exclu de la Marine par la loi de 1886 sur les descendants des rois de France. Il meurt à Neuilly le 16 juin 1900.

 

 



Mariages de : François-Ferdinand D Mariages / Enfants
DE A AVEC
v. 1843  Françoise de Portugal-Brésil (v. 1824 - v. 1898)
   Enfant de : François-Ferdinand D Françoise d'Orléans (v. 1844 - v. 1625)


Dernière mise à jour du site le
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe