Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Personnage

François Ferdinand de Habsbourg (v. 1863 - v. 1914)

Parents / Familles :

Père : Charles Louis d'Autriche (v. 1833 - v. 1896)
Mère : Marie des Deux-Siciles (v. 1843 - v. 1871)

Famille : Hasbourg-Lorraine

Étant petit-neveu de ce dernier, il devint l'héritier potentiel du trône impérial à la mort de son cousin germain Rodolphe d'Autriche, mort de façon mystérieuse à Mayerling, le 30 janvier 1889, en compagnie de sa maîtresse Marie Vetsera, et devint héritier en première ligne à la mort de son père, en 1896.

Il fut assassiné à Sarajevo le 28 juin 1914 avec son épouse Sophie Chotek, comtesse de la vieille noblesse tchèque (elle était duchesse de Hohenberg), par le nationaliste serbe Gavrilo Princip. Sa mort entraîna l'Autriche-Hongrie à attaquer la Serbie. Ce fut l'évènement déclencheur de la Première Guerre mondiale. Son mariage était morganatique, c’est-à-dire que ses enfants ne pouvaient prétendre à la succession de l'empire austro-hongrois.

Les circonstances du voyage d'inspection de François-Ferdinand à la suite des grandes manœuvres organisées en Bosnie-Herzégovine semblent avoir favorisé les assassins. Le jour choisi, 28 juin, était l'anniversaire de la défaite des Serbes à la bataille de Kosovo en 1389 face aux Ottomans. Le voyage de l'Archiduc Héritier, Inspecteur Général des Armées, était considéré par la minorité serbe comme une provocation. Bilinski, ministre en charge de l'administration de la Bosnie-Herzégovine, à Vienne, refusa également de tenir compte de l'avertissement de l'ambassadeur de Serbie à Vienne, Jovan Jovanovic, qu'un attentat était en préparation. L'ordre du prince Montenuovo de ne pas rendre les honneurs militaires et donc de retirer la troupe (40 000 hommes) de Sarajevo, au motif que la duchesse de Hohenberg n'étant pas membre de la Famille Impériale ne pouvait pas les recevoir, priva le couple de la protection militaire. L'erreur enfin d'itinéraire obligeant la voiture à s'arrêter au milieu de la foule, mettant le couple sous le tir de Princip. Tout ceci a laissé supposer que l'assassinat de François-Ferdinand arrangeait beaucoup de monde. Le comte Tisza, Premier ministre de Hongrie, fut même soupçonné d'y avoir participé car à l'annonce de la mort de François-Ferdinand, qui lui était franchement hostile, il s'exclama en plein Parlement à Budapest : « La volonté de Dieu s'est accomplie ! ». Ce soupçon semble toutefois infondé. Il donne cependant une idée de l'atmosphère de l'époque d'avant.

 François-Ferdinand portait le titre d'archiduc commun à tous les agnats dynastes de la Maison de Habsbourg. La maison d'Autriche-Este qui avait régné sur Modène (1814-1859) s'éteignit en 1875 et l'empereur François-Joseph Ier en reporta le nom sur son neveu qui devint François-Ferdinand d'Autriche-Este. Il ne semble pas que l'archiduc héritier d'Autriche ait porté un titre particulier.

Parmi ceux qui arrivent premier dans un ordre successoral, deux cas se présentent :

  • l'interessé ne peut être rétrogradé à un autre rang successoral par une naissance : auquel cas il porte souvent un titre spécial tel que dauphin en France (durant le règne de son frère Louis XVIII, le futur Charles X n'eut donc pas ce titre de dauphin)
  • l'intéressé peut être rétrogradé à un autre rang successoral par une naissance même improbable : c'est le cas de Charles-Louis et de son fils François-Ferdinand.

Des événénements tragiques rapprochèrent cependant Charles-Louis et François-Ferdinand du trône :

  • l'archiduc Rodolphe, fils unique de l'empereur François-Joseph, se suicida à Mayerling en 1889 : il n'eut pas d'autre fils qu'un enfant naturel reconnu comme tel tardivement par les tribunaux ;
  • l'archiduc Maximilien, frère de François-Joseph, avait été fusillé par ses nouveaux sujets en 1867 après être devenu empereur du Mexique : il ne laissa pas de fils non plus.

Quant à l'archiduc Charles qui succédera à François-Joseph sur le trône d'Autriche-Hongrie en 1916 le caractère relativement incertain de ses espérances était plus accentué encore : François-Ferdinand pouvait devenir veuf, contracter alors un mariage égal et procréer des archiducs qui auraient éloigné Charles du trône. Charles, fils de l'archiduc Othon, fils cadet de l'archiduc Charles-Louis et donc le neveu de François-Ferdinand, était très proche de son oncle, dont il partageait les vues sur la nécessaire modification constitutionnelle de l'Empire.

François-Ferdinand contracta, en 1900, un mariage morganatique avec Sophie Chotek, c'est-à-dire régulier selon le droit civil et le droit canonique de l'Église catholique mais de rang inégal (il aurait dû épouser une femme d'une famille régnante, médiatisée ou ayant régné). Ce mariage écarta de facto les fils qu'il eut avec Sophie Chotek de la succession : ces fils ne furent donc pas archiducs. François-Ferdinand ne renonça cependant jamais à son rang d'archiduc d'Autriche ni aux autres droits qu'il détenait à titre personnel.

Sophie Chotek fut titrée, la même année, princesse (Fürstin) — avec droit de transmission à sa descendance —, puis en 1907, duchesse de Hohenberg. Son petit-neveu Charles de Habsbourg devint donc dès sa naissance en 1887, l'héritier légitime de l'empire.

Le couple morganatique eut pour enfants :

  1. la princesse Sophie de Hohenberg (1901-1990)
  2. le prince Maximilien de Hohenberg (1902-1962) qui fut titré duc de Hohenberg en 1917 avec droit de transmission au chef de la maison Hohenberg
  3. le prince Ernest de Hohenberg (1904-1954)



Mariages de : François Ferdinand de Habsbourg Mariages / Enfants
DE A AVEC
Shophie Chotek (v. 1868 - v. 1914)
   Enfant de : François Ferdinand de Habsbourg Sophie de Hohenberg  (v. 1901 - v. 1990)
   Enfant de : François Ferdinand de Habsbourg Maximilien de Hohenberg (v. 1902 - v. 1962)
   Enfant de : François Ferdinand de Habsbourg Ernest de Hohenberg (v. 1904 - v. 1954)


Dernière mise à jour du site le
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe