Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Personnage

Charles V Roi de France - Le Sage (21/01/1338 - 16/09/1380)

Parents / Familles :

Père : Jean II - Le Bon (26/04/1319 - 08/04/1364)
Mère : Bonne De Luxembourg (v. 1315 - 11/09/1349)

Famille : Valois

Titre(s) :

Roi de France Roi de France (v. 1364 - v. 1380)
Dauphin de Viennois (v. 1338 - v. 1364)

Il est le troisième roi de la branche dite de Valois de la dynastie capétienne. Il est le premier à être appelé dauphin, titre donné à l'héritier du trône depuis l'achat du Dauphiné par son grand-père Philippe VI de Valois. Le 8 avril 1350, il se marie avec Jeanne de Bourbon( 03-02-1337 06-02-1378) qui lui donne huit enfants

  • Jeanne (1359-1360)
  • Bonne (1360-1360)
  • Jean (1366-1366)
  • Charles VI (1368-1422), roi de France (1380-1422)
  • Marie
  • Louis Ier d'Orléans (1372-1407), duc d'Orléans
  • Isabelle (1373-1377)
  • Catherine de France (1378-1388), épouse en 1386 (mariage non consommé) Jean II de Berry (1377-apr. 1416), duc de Berry

Il gouverna le royaume en qualité de régent pendant la captivité de son père, de 1358 à 1360. En 1358, le prévôt des marchands de Paris, Étienne Marcel se révolte contre Charles, alors régent du royaume, et le force à fuir la capitale. Les maréchaux de Champagne et de Normandie sont tués devant le prince. Charles revient à la mort d'Etienne Marcel le 1er août. Ces événements le marqueront à vie. Quand il fera construire de nouvelles fortifications pour défendre Paris contre les anglais, il le concevra aussi pour se protéger de la populace. En effet, il fait construire le château de Vincennes où il peut habiter en dehors de la ville (plutôt qu'au Louvre). De même si la bastille verrouille l'accès est de la capitale, il permet aussi de protéger sa fuite éventuelle vers le chateau de Vincennes.

Son père l'institue son « lieutenant général en toutes les parties de la langue d'oyl » le 17 décembre 1362, puis ayant regagné l'Angleterre le nomme à nouveau son lieutenant et lui assigne le duché de Touraine

L'armée française commandée par Bertrand Du Guesclin bat le roi de Navarre Charles le Mauvais et ses alliés anglais à Cocherel le 16 mai 1364. Par le traité d'Avignon en mars 1365, Charles le Mauvais abandonne à Charles V ses possessions en basse-seine (comté d'Evreux) en échange de la ville de Montpellier.

Charles est sacré avec sa femme roi de France le 19 mai 1364 dans la cathédrale de Reims. Par le traité de Guérande du 12 avril 1365, il reconnait Jean de Montfort comme duc de Bretagne, celui-ci rendant hommage au roi.

Témoin des malheurs causés par la captivité de son père, il s'était fait une loi de ne point commander ses troupes en personne ; il dirigeait tout du fond de son cabinet. Il eut pour généraux Olivier de Clisson, Bertrand Du Guesclin qu'il fait connétable de France le 2 octobre 1370 et Jean de Boucicaut, qui l'aidèrent à reconquérir presque tout le royaume. Charles le Sage est un gestionnaire, un diplomate, un juriste. De santé fragile, il ne paraît pas sur les champs de bataille. Rendu prudent et réfléchi par les épreuves de sa jeunesse, il sut s’appuyer sur de bons conseillers : Jean et Guillaume de Dormans, Pierre d'Orgemont furent les Chanceliers respectifs. Nicolas Oresme fut aux Finances. Il eut également dans son Conseil Pierre Aycelin de Montaigut, évêque de Nevers, puis à partir de 1370 évêque-duc de Laon, qu'il utilisera parfois comme ambassadeur. Ainsi, en 1368, il envoya le futur cardinal de Laon auprès du pape Urbain V. En 1379, Montaigut jouera un rôle important dans le soutien apporté par la France à l'antipape Clément VII.

Il règne au milieu de la Guerre de Cent Ans. Il fit la guerre avec succès à Édouard III d'Angleterre, roi d'Angleterre, qui avait envahi la France. Il avait compris lors de la révolte des marchands de Paris que pour se maintenir sur un territoire il fallait avoir le soutient de la population: la guerre de cent ans à provoqué l'émergence de sentiments nationaux. En 1361 Edouard III à remplacé le français par l'anglais comme langue officielle. Cette mesure fut trop précoce et s'est retournée contre lui. Charles V concient de la supériorité tactique des anglais dans les batailles rangées, les évite et fait assièger les places fortes de l'ennemi qui tombent les unes après les autres. Il laisse l'ennemi devaster le pays par ses chevauchées, le contant par des ambuscades. Il laisse l'anglais se faire détester par la population. Au contraire, quand les grandes compagnies pilleront le pays, il les enverra combatre Pierre le Cruel, roi de Castille et força le roi de Navarre à renoncer à l'alliance d'Édouard. Une fois Henri de Trastamare sur le trone de castille, celui ci envoya un flotte soutenir les français. Celle ci infligeat une lourde défaite aux anglais à La Rochelle en 1372 qui mit fin à leur domination des mers. Dès lors privés de soutient logistique et devant se contenter de chevauchées, il perdirent une une toutes leurs possessions continentales. Charles V réunit à la couronne le Poitou, la Saintonge, le Rouergue, une portion du Limousin, le comté de Ponthieu et la Guyenne. En 1377 les anglais ne contrôlaient plus que Bordeaux, Bayonne, Calais, Cherbourg et quelques forteresses dans le massif central.

Charles V fixa la majorité des rois de France à 14 ans (1374), institua l'appel comme d'abus, créa la Chambre du Trésor, supprima des impôts onéreux (toujours par soucis d'être apprécié par le peuple). Charles est un patron des arts, et il reconstruit le Louvre en 1367 et fonda la première Bibliothèque royale de France qui deviendra quelques siècles plus tard la Bibliothèque nationale. Charles V fit aménager dans la Tour de la Fauconnerie des pièces où il transféra une partie de ses livres, (à l'époque de 965 livres), il confia cette bibliothèque à Gilles de Malet (1368). La légende veut que Charles V les ait tous lus, ce qui ne serait pas étonnant, son surnom de Sage incluant sa grande culture et ses connaissances variées, un fait exceptionnel pour son époque. Il fit faire des travaux de rénovations pour les diverses résidences royales : Résidences de Saint-Ouen, de Creil, de Melun, de Montargis, de Saint-Germain-en-Laye. En 1361, il fit construire l'Hôtel Saint-Pol, sur la Marne il fit ériger le manoir de Beauté.

Son conseiller Philippe de Mézières essaya d'organiser une croisade qui serait menée par Charles, mais le roi la refuse, arguant de sa mauvaise santé. En fait, il a décidé qu'il n'épuiserait pas les forces du royaume régénéré dans une quête chimérique.

Charles reconstruisit le mur sur la rive gauche pour protéger Paris des Anglais. Il reconstruisit aussi le mur sur la rive droite, qui fut étendu vers une nouvelle fortification, la Bastille. Il établit les armées permanentes (mais les contestations de la noblesse mit fin à cette innovation) et favorisa la marine et le commerce.

Charles V amena du changement dans les armoiries royales de France. D'origine l'écu royal était frappé de fleurs de lys sans un chiffre déterminé, Charles V fit frappé l'écu royal de trois fleurs de lys. Sur le sceau secret ou contre-sceau le visage de Charles V y apparaissait.

Il joua un rôle déterminant dans la lutte entre Pierre Ier le Cruel, Roi de Castille, et Henri de Transtamarre, qui revendiquait la couronne castillane. Pierre le Cruel sera finalement tué dans la tente même de Bertrand du Guesclin et Henri de Transtamarre prendra le pouvoir en Castille, et resta jusqu'à sa mort un fidèle allié de la France, à laquelle il devait son trône.

Charles V mourut le 16 septembre 1380 à Beauté-sur-Marne, sa résidence préférée, affaibli par la mort de sa femme survenue deux ans plus tôt . A sa mort, les Anglais, vaincus par une guerre d'usure menée sur tous les fronts, ne possèdent plus en France que Bordeaux, Bayonne, Cherbourg et Calais.

Son règne aura été la victoire de l'intelligence sur les forces puissantes et hostiles qui le menaçaient de toutes parts.

Son corps fut enterré avec sa femme Jeanne dans la basilique de Saint-Denis. Le gisant avait été commandé de son vivant, au sculpteur André Beauneuveu. Sa tombe, comme celle de tous les princes et dignitaires reposant en la basilique, fut profanée par les révolutionnaires en 1793.

NB : le tombeau de ses entrailles, aujourd'hui au Louvre, se trouvait à l'origine dans l'abbaye de Maubuisson. Quant à son cœur, il est à la cathédrale de Rouen (Charles V était avant tout duc de Normandie).

Son fils Charles VI lui succéda.



Mariages de : Charles V Roi de France - Le Sage Mariages / Enfants
DE A AVEC
v. 1350  Jeanne De Bourbon (v. 1338 - v. 1377)
   Enfant de : Charles V Roi de France - Le Sage Charles VI roi de France (03/12/1368 - 21/10/1422)
   Enfant de : Charles V Roi de France - Le Sage Louis I de Valois-Orléans (v. 1372 - 23/11/1407)
   Enfant de : Charles V Roi de France - Le Sage Catherine de France (v. 1377 - v. 1388)


Dernière mise à jour du site le
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe