Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Personnage

Louis Antoine D'Artois puis de France, duc d'Angoulème (v. 1775 - v. 1844)

Parents / Familles :

Père : Charles X (09/10/1757 - 06/11/1836)
Mère : Marie-Thérèse De Savoie (v. 1756 - v. 1805)

Famille : Bourbon

Titre(s) :

Duc d'Angoulême (? - ?)

Louis Antoine d'Artois, duc d’Angoulême, devenu Louis Antoine de France, dauphin de France, puis Louis de France, « comte de Marnes », aîné des Capétiens et « chef de la maison de France » sous le nom de « Louis XIX » (1836-1844). Né le 6 août 1775 à Versailles, il est le fils aîné de Charles X de France (1757-1836) et de son épouse Marie Thérèse de Sardaigne (1756-1805), de la maison de Savoie. Il est titré à sa naissance duc d’Angoulême par Louis XVI de France.

Il émigre le 13 juillet 1789 et rejoint l’armée de Condé en 1792.

Le 10 juin 1799, il épouse au château de Mitau (Russie) sa cousine germaine Marie Thérèse de France (1778-1851), fille de Louis XVI.

A partir de 1807 Monseigneur de La Fare évêque de Nancy est chargé par Louis XVIII de lui verser, ainsi qu' à son frère Charles Ferdinand de Bourbon, duc de Berry, des sommes importantes pour l'entretien de sa Maison et les pensions de l'armée des princes pour assurer la subsistance de ses compatriotes. Toutes les communications du continent avec l'Angleterre étaient interdites et les militaires de l'armée de Condé ne pouvaient plus recourir à Londres pour y toucher du gouvernement britannique leurs pensions alimentaires. Monseigneur de La Fare était chargé de d'ordonnancer et de vérifier le paiement de ces pensions sur des maisons de banque de Vienne, notamment celle du Baron J.J. de Boesner, banquier viennois qui plaçaient les fonds sur Hambourg et Augsbourg ainsi que chez M.A. Gnecco & cie et M.Heath & cie à Gênes. Pour les mois de mars et d' Avril 1807 le versement fut de 18.676,0 livres tournois soit la somme de 149.408 euros 2006, compte tenu de la commission de 130,5 livres de J.J. Baron de Boesner. Parmi les bénéficiaires des pensions on trouve les noms du marquis de Montaignac, du capitaine chevalier de Badasset et du marquis d' Anjorrant entre autres. Monseigneur de La Fare exerça cet emploi périlleux jusqu'à la Restauration.

Il combat en Espagne aux côtés de Wellington en 1814.

En 1824 il devient dauphin de France. Suite aux émeutes dites des « Trois glorieuses », Charles X abdique le 2 août 1830 en faveur de son petit-fils Henri d'Artois (1820-1883), abdication contresignée par Louis Antoine de France qui déclare renoncer à ses droits en faveur de son neveu (d’après Blanche-Joséphine Le Bascle d'Argenteuil dans ses Souvenirs, Charles X eut du mal à convaincre son fils de signer). Cette abdication, contraire aux lois fondamentales du royaume, est de toute façon sans effets, car Louis Philippe d’Orléans se fait proclamer roi des Français par les chambres le 7 août, et la famille royale part pour l’exil le 16 août. Puis, au décès de son père à Göritz (Autriche) le 6 novembre 1836, Louis Antoine de France devient l’aîné des descendants d’Hugues Capet, de saint Louis, d’Henri IV et de Louis XIV. Les légitimistes le reconnaissent alors comme roi de France et de Navarre sous le nom de « Louis XIX ».

À sa mort en exil à Göritz (Autriche ; maintenant Gorizia, en Italie) le 3 juin 1844, son neveu, Henri d'Artois (1820-1883) lui succède comme aîné des Capétiens et « chef de la maison de France » sous le nom d'« Henri V ».

En exil Louis de France portait le titre de courtoisie de « comte de Marnes ». Il est enterré à Nova Gorica, en Slovénie.

Note : Louis-Philippe ne devenant « que » roi des Français, certains considèrent que « Louis XIX » serait à ce jour le dernier roi de France (bien qu'il n'ait jamais régné) et que son « règne » fut le plus court (environ 20 minutes



Mariages de : Louis Antoine D Mariages / Enfants
DE A AVEC
v. 1799  Marie Therese de France (Madame Royale) (v. 1778 - v. 1851)


Dernière mise à jour du site le
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe