Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Personnage

Henri de Lorraine-Guise duc de Guise - le Balafré (v. 1550 - v. 1588)

Parents / Familles :

Père : François de Lorraine duc de Guise (v. 1519 - v. 1563)
Mère : Anne d'Estes (v. 1531 - v. 1609)

Famille : Lorraine-Guise

Titre(s) :

Duc de Guise (v. 1563 - v. 1588)
Comte d'Eu (v. 1570 - ?)

A la mort de son père, il est placé sous la tutelle de son oncle Charles, cardinal de Lorraine qui se charge de son éducation. Soucieux de son apprentissage militaire, le cardinal le pousse à voyager en Europe pour acquérir de l'expérience. En 1565, il se bat en Hongrie contre les turcs. Quand il revient en France, le duc de Guise, devenu adulte, s'apprête à devenir le chef de la maison de Guise en représentant l'opposition catholique face au parti protestant. C'est ainsi qu'il participe activement aux deuxième et troisième guerres de Religion, aux côtés du duc d'Anjou (le futur Henri III). Il s'illustre aux batailles de Jarnac (13 mars 1569) et de Moncontour (3 octobre 1569) et acquiert de la renommée sans toutefois dépasser celle du duc d'Anjou.

Déjà très ambitieux à vingt ans, le duc de Guise espérait épouser la princesse Marguerite de France. Cette alliance qui n'était pas du goût de la reine mère, ne se fait pas. Henri de Guise se marie donc le 4 octobre 1570 à Catherine de Clèves, comtesse d'Eu et princesse de Château-Renault, fille de François Ier, duc de Nevers.

Certains soupçonnent le duc de Guise d'avoir été le commanditaire de l'assassinat de l'amiral Gaspard de Coligny, chef de file du parti protestant. Si le duc a joué un rôle dans cet assassinat, c'est du moins dans l'ombre de ses oncles, le duc d'Aumale et le cardinal de Lorraine, véritables responsables de la maison des Guise. Durant la nuit de la Saint-Barthélemy, le 24 août 1572, Henri est à la tête des groupes qui doivent exécuter les principaux chefs protestants. Il a donc le bonheur de voir mourir défenestré celui qu'il considère comme l'assassin de son père, l'amiral de Coligny. Puis Henri de Guise pourchasse les protestants logés sur la rive sud qui se sont échappés hors de Paris par une porte non gardée. Le duc de Guise n'est donc pas à Paris quand commence le massacre de la Saint-Barthélemy. Il n'y revient que le lendemain, bredouille dans sa course contre Montgomery qui s'était échappé.

Par la suite, le duc de Guise continue d'être le pilier du catholicisme intransigeant. À la suite d'une blessure au visage reçue lors de la bataille de Dormans (10 octobre 1575), il est surnommé le Balafré (comme son père). Après la paix de Beaulieu, il soutient la Sainte Ligue — dont il devient le chef — et s'oppose aux protestants. À ce titre, il signe le traité de Joinville avec le roi Philippe II d'Espagne en 1582, en vertu duquel ce dernier apportait son soutien financier à la ligue. Il est l'un des promoteurs du traité de Nemours (7 juillet 1585) par lequel Henri III révoqua l'édit de pacification et relança la guerre contre les protestants. Lors de la huitième guerre de religion, à la tête des troupes catholiques, il vainc successivement les protestants à Vimory (26 octobre 1587) puis à Auneau (24 novembre 1587). Revenu à Paris le 9 mai 1588 malgré l'interdiction formelle du roi, il prend une part très active dans la journée des barricades (12 mai 1588). D'autre part, on le soupçonne d'être à la solde de Philippe II d'Espagne, principal ennemi de protestants en Europe, qui prépare une offensive décisive contre le protestantisme en envoyant le 29 mai 1588 l'Invincible Armada contre l'Angleterre. Toutes ces menaces affaiblissent Henri III et le contraignent à signer l'édit d'Union (15 juillet 1588) par lequel le duc de Guise devenait lieutenant général des armées du royaume.

Le 2 octobre 1588 débutent les États généraux au château de Blois. La nouvelle de l'échec de l'Invincible Armada en août 1588 conforte le roi. Cependant, la ligue est majoritaire et le duc entame une nouvelle épreuve de force pour renverser le roi. Le 17 décembre 1588, Louis, cardinal de Lorraine, représentant du clergé aux États généraux, porte un toast à son frère le duc de Guise en disant: "Je bois à la santé du roi de France". Le 23 décembre 1588, Henri de Guise est exécuté sur l'ordre d'Henri III, dans la propre chambre de ce dernier, par des membres des « Quarante-cinq », la garde personnelle du roi. On retrouve sur lui ce billet portant son écriture: "Pour entretenir la guerre en France, il faut 700 000 livres tous les mois". Son corps est brûlé dans une des salles du château et ses cendres jetées dans la Loire. Le même jour, son fils Charles est arrêté. Le cardinal de Lorraine est exécuté le lendemain.

De Catherine de Clèves, il eut :

  • Charles Ier, (1571 † 1640), duc de Guise
  • Henri (1572 † 1574)
  • Catherine (1573 † 1573)
  • Louis (1575 † 1621), cardinal de Guise, archevêque de Reims
  • Charles (1576 † 1576)
  • Marie (1577 † 1582)
  • Claude de Guise (1578 † 1657), duc de Chevreuse
  • Catherine (1579 † jeune)
  • Christine (1580 † 1580)
  • François (1581 † 1582)
  • Renée (1585 † 1626), abbesse de Saint Pierre à Reims
  • Jeanne (1586 † 1638), abbesse de Jouarre
  • Louise Marguerite de Lorraine (1588 † 1631), mariée en 1605 à François de Bourbon (1558 † 1614), prince de Conti puis à François de Bassompierre ;
  • François Alexandre (1589 † 1614) chevalier de Guise



Mariages de : Henri de Lorraine-Guise duc de Guise - le Balafré Mariages / Enfants
DE A AVEC
v. 1570  Catherine de Clève (ou de Nevers) (v. 1548 - v. 1633)
   Enfant de : Henri de Lorraine-Guise duc de Guise - le Balafré Charles de Lorraine-Guise duc de Guise (v. 1571 - v. 1640)
   Enfant de : Henri de Lorraine-Guise duc de Guise - le Balafré Louis de Lorraine-Guise (v. 1571 - v. 1621)
   Enfant de : Henri de Lorraine-Guise duc de Guise - le Balafré Claude de Lorraine-Guise (v. 1578 - v. 1657)
   Enfant de : Henri de Lorraine-Guise duc de Guise - le Balafré Renée de Lorraine-Guise (v. 1585 - v. 1626)
   Enfant de : Henri de Lorraine-Guise duc de Guise - le Balafré Jeanne de Lorraine-Guise (v. 1586 - v. 1638)
   Enfant de : Henri de Lorraine-Guise duc de Guise - le Balafré Louise-Marguerite de Lorraine-Guise (v. 1588 - v. 1631)
   Enfant de : Henri de Lorraine-Guise duc de Guise - le Balafré François Alexendre de Lorraine-Guise (v. 1589 - v. 1614)


Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe