Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe

Chronique de Jeanne Laval Destin Croisé

14/12/2015


  Ta vie dans la mienne sous un parfum de Provence

 le destin d'une famille provençale : les MOTTETS se croisent à la destinée Royale de René d'Anjou 

 

René appartient à la troisième Maison d'Anjou.

 

 

 1351

le 15 janvier 

 Jean Mottet (ca 1325-1379), fils de feu Bertrand Mottet, d’Arles, se marie avec Douce Quiqueran (1338-1403), fille de Pierre II Quiqueran de Beaujeu et Gentiane de Chevalier à Arles.  

1360. 

Louis_II_of_Anjou,_King_of_Naples_and_Sicily_after_an_ink_and_watercolor_drawing_in_the_Bibliotheque_Nationale,_Paris_3.jpg 

 Louis 1er, frère du roi Charles V, reçut l'Anjou en apanage en  L'apanage était un domaine que les rois de France assignaient à leurs fils cadets ou à leurs frères, et qui devait revenir à la Couronne lors de l'extinction des descendants mâles.

Au temps de Louis 1er d'Anjou, la guerre de 100 ans sévissait et le Duc d'Anjou soutenait vaillamment son frère, tout en essayant de défendre ses possessions italiennes. Louis avait un fabuleux trésor : or, argent, cristal, pierres précieuses importées d'Orient, orfèvrerie délicate, émaux etc., mais malheureusement il dût s'en désaisir peu à peu pour payer ses combats, et il nous en reste bien peu de choses. C'est Louis 1er qui a commandité la merveilleuse tapisserie de l'Apocalypse présente encore aujourd'hui au château d'Angers. De son union avec Marie de Blois est né Louis II, qui a continué les guerres de son père pour asseoir son autorité à Naples, en Sicile et en Provence.

 1380-

 La famille Mottet s'intalle à Tarascon. 

 Jean II Mottet de Molières (ca après 1442) est le neveu du Commandeur Galiot de Mottet. Il est conseiller du jeune René  

 

 1380

 Douce Quiqueran est veuve en  et se remarie avec Raimond de Gavarron ( 1330-1393). Jean Mottet et Douce Quiqueran ont au moins cinq enfants 

 

 

Louis II d'Anjou, LeMans, Médiathèque Aragon.'Publication des archives départementales du Maine-et-Loire.

 

1381 

 

yollande_1.jpg 

"une tête d’homme sur un corps de femme » louis XI. 

Naissance de yollande d'Aragon

Ellest la fille de Jean, duc Gérone, puis roi d’Aragon. Elle est la petite fille du roi d’Aragon Pierre IV et l’héritière de ce royaume. Sa mère Yolande/Violante de Bar est apparentée à toutes les grandes familles qui dominent l’Est aux marches de l’Empire

Sa grand-mère maternelle est la sœur du roi de France 

 Yolande, la "Reine au 4 royaumes" (Aragon, Sicile, Chypre, et Jérusalem), était une femme aussi avisée qu'intelligente et belle. Elle fit construire la chapelle du château d'Angers et embellit le palais. Elle sut diriger l'Anjou et la Provence durant les nombreuses absences de Louis II, et surtout elle sut par sa prévoyance assurer l'avenir de ses cinq enfants.

 

Louis II fut fiancé à Yolande d'Aragon dans le but de réconcilier les deux familles d'Anjou et d'Aragon.Yolande avait pendant toute sa jeunesse été élevée dans la haine de l'Anjou, et comme souvent à cette époque, contrainte d'accepter un époux "ennemi". Elle était très belle, dit-on, avec de grands yeux bleus et de longs cheveux noirs.

 

En 1387 

Jean devient roi d’Aragon à son tour 

 

En 1390, 

Louis Ier d’Anjou est couronné roi de Sicile par le Pape, bien que les aragonais règnent sur la province. Le nouveau roi pense, comme son père, q’une alliance entre les deux familles devraient en atténuer les querelles. Marie de Blois, veuve de Louis I pense également que son fils n’ a pas besoin d’avoir 2 ennemis : l’Aragon pour la Sicile et les Duras pour Naples. Aussi est-elle favorable à un mariage entre les deux familles. Yolande d’Anjou repousse tout d’abord l’idée d’une union avec un descendant de la maison d’Anjou, mais elle cède aux arguments politiques développé par les 2 familles. Elle épouse ainsi Louis II d’Anjou.

Elle devient ainsi la « reine des 4 royaumes »: Aragon, Sicile, Naples, Jérusalem, elle est installée à Angers, c’est elle qui administre le duché, à la place de son époux, souvent absent pour maintenir ses conquêtes italiennes, avec le titre officiel de « lieutenant général du duché ». Ils vont avoir 6 enfants

Un tableau de la Tapisserie de l'Apocalyps, Château d'Angers..

  1414

 après leurs fiançailles, Yolande d'Aragon ne souhaitant pas laisser sa fille à Paris dans une période dangereuse, notamment menacée par les Bourguignons, y emmena le futur gendre ayant encore deux frères aînés

1416.

  Jean II Mottet (ca 1352-ap. 1416) est écuyer de la montre d’Amé de Claveyson, en Il est dit père d’un autre Jean qui est le neveu de ce commandeur, 

 

1417 

Charles de Ponthieu, son gendre devient l’héritier de la couronne ,après la mort de ses 2 frères aînés, sous le titre de Charles VII. Elle va l’assister jusqu’au congrès d’Arras qui marque le début de la fin de la guerre de Cent Ans. Cette même année, elle devient veuve. 

  18 novembre 

Les provisions de la Commanderie de Bourdeaux sont données, à Frère Galiot Mottet, chevalier de Rhodes.

19 novembre  

 une Convention est passée entre ledit commandeur de Mouttet et le frère Bertrand d'Arpajon, aussi chevalier.Galiot Mottet (1354-1418) dépend alors des évêques de Die. Mais la commanderie de Bourdeaux appartient à l'ordre des Chevaliers Hospitaliers, de Saint Jean de Jérusalem, qui a reçu d'importants privilèges et de nombreuses donations et s'organise en huit régions 

  1419

 Yolande d'Aragon, nièce de Louis Ier de Bar (cardinal-duc de Bar), réussit à faire adopter René par celui-ci

René était un fils cadet et comme tel, n'était pas destiné à hériter des terres de son père, à part quelques petits domaines, c'est pourquoi sa mère Yolande essaya de lui constituer un héritage. Elle le fit adopter par son oncle, le cardinal-Duc de Bar, qui n'avait pas d'héritier. Mais comme en cette époque de lutte permanente entre les Armagnacs et les Bourguignons il fallait toujours user d'une extrême diplomatie, elle dut promettre en garantie que René épouserait Isabelle de Lorraine. René quitta donc Angers pour être élevé au duché de Bar, où son oncle lui transmit son goût de l'érudition, de l'art et de la chevalerie. 

1400,

Quand les deux fiancés durent se rencontrer, Louis II se déguisa, et malgré cela, Yolande ne manqua pas d'être séduite par ce bel inconnu. Leur union, placée sous de bons augures, eut lieu à Arles  où l'on avait transporté la Tapisserie de l'Apocalypse en signe d'apparât.

 téléchargement (61)_4.jpg

Isabelle de Lorraine, nait

Elle était fille de Charles II, duc de Lorraine, et de Marguerite de Wittelsbach. 

 1409

 

Le_Roi_René_5.PNG 

René d'Anjou naît 

Il est le second fils de Louis II d'Anjou et de Yolande d'Aragon dans une des tours du château d'Angers, par un des hivers les plus froids que la France ait connus 

 Il écrit lui-même une oeuvre allégorique, "Le Cuer d'Amour épris", qui ne sera pas considérée par la postérité comme un chef-d'oeuvre, mais est magnifiquement illustrée par de très belles enluminures de Van Eyck.Mais les malheurs arriveront plus tard : la fille de René, Marguerite d'Anjou, qui avait épousé le roi d'Angleterre Henri VI, est emprisonnée, son mari et son fils sont tués, Marguerite est impliquée dans la guerre des Deux Roses.

René, accablé et fatigué, quitte définitivement l'Anjou et se retire en Provence, où il goûte un repos malheureusement entrecoupé des annonces de décès de ses proches.

A la mort de Charles VII, c'est son fils Louis XI, que René n'apprécie guère, qui règne sur la France. 

 

 

        1422

Résultat de recherche d'images pour  

 

 

 

 Marie est la fille de Louis II d'Anjou, duc d'Anjou et roi titulaire de Naples, et de Yolande d'Aragon

Yolande avait également fiancé sa fille Marie au troisième fils du Roi de France, Charles. Il fut élevé à la cour d'Anjou dès l'âge de 10 ans. A ce moment-là, la situation était bien précaire : le roi Charles VI était fou, sa femme Isabeau de Bavière, inconsciente, obèse, égoïste et traitre à la France. A la mort de Charles VI, les rois Anglais tentent de reprendre le pouvoir royal. A la mort des deux fils ainés de Charles VI, c'est l'époux de Marie d'Anjou, Charles (VII), qui devient dauphin de France. Mais il doit lutter contre les Anglais pour affirmer son autorité, et il n'est pas très sûr de lui. Heureusement, Jeanne d'Arc viendra à son aide pour "bouter les Angloys hors de France" (c'est d'ailleurs grâce à Yolande d'Aragon que la rencontre entre Jeanne d'Arc et Charles VII eut lieu).

La pauvre Marie d'Anjou, assez laide, aimait profondément Charles VII, mais était constamment trompée (la favorite du roi la plus célèbre fut Agnès Sorel).

Quant à René, marié à onze ans à Isabelle de Lorraine, il s'en éprend bientôt et aura quatre enfants. Il doit se battre pour la succession du duché de Bar avec son rival, Antoine de Vaudémont, un descendant de la maison de Lorraine qui revendique la succession et parvient à retenir René prisonnier en Franche-Comté. Ce n'est qu'au prix d'énormes rançons,de sacrifices, et de mariages "de réconciliation", que René est finalement libéré après de longues années.

1425 

René avait envoyé des doléances à son beau-frère Charles VII, car l'Anjou dévasté par les guerres était en bien piètre état : René demandait que le Roi de France allège les taxes. Souvent, René réduisait sa propre part d'impôts. En Provence, il était moins généreux, car il avait un besoin incessant d'argent pour ses guerres et ses dépenses de luxe. 

1433 

 téléchargement (46)_6.jpg

 

2 Novembre 

Jeanne de Laval, nait à Auray 

 Elle est la fille de Guy XIV de Laval et d'Isabelle de Bretagne 

 

 1442 

René hérite de l'Anjou (à la mort de son frère Louis III), et de la Sicile (à la mort de la Reine Jeanne de Sicile). Il s'engage lui aussi, comme son père et son grand-père avant lui, dans l'aventure italienne, ou plusieurs partis se déchirent depuis deux générations. Les Aragonnais gagnent du terrain, et René finit par perdre son royaume de Naples en.

René consacre alors son temps au développement de l'Anjou, de la Lorraine et de la Provence. Il crée l'ordre de Chevalerie du Croissant où s'expriment les idéaux de piété, de charité et d'honneur féodal. Sa devise : "Loz en croissant" (la louange en croissant). Par ailleurs, il fait de nombreuses donations aux abbayes et fonde le couvent de la Baumette au bord de la Loire, en souvenir de la Sainte Baume provençale. Il instaure le pèlerinage aux Saintes-Maries-de-la-Mer.

René partage son temps entre ses différents domaines, naviguant sur le Rhône et sur la Loire lorsqu'elle n'est pas ensablée, transportant meubles, tapisseries, objets d'arts, et le vin qu'il faisait lui-même dans son manoir de Chanzé.

Le Roi René, BNF, Paris

En ce siècle tourmenté, la cour d'Anjou est des plus fastueuses, employant de nombreux conseillers, serviteurs, et surtout artistes, multipliant tournois coûteux, bals prestigieux, fêtes grandioses. René est un grand mécène, s'entoure constamment de gens de lettres, de peintres et de musiciens. Il fait venir des peintres flamands de Lorraine, où il a connu Van Eyck, et de Naples des sculpteurs réputés. C'est surtout de la cité d'Avignon, célèbre pour son école de peinture, que vinrent les artistes qui devaient illustrer son règne : Nicolas Froment, Enguerrand Charton. A la fin du 15ème siècle, une quarantaine d'artistes de valeur résident à Aix-en-Provence, et travaillent sous contrat pour le Roi René ou les notables, ils réalisent des oeuvres de prestige et participent à la décoration des fêtes.

 16 mars  

 Jean II fait son testamentl, par lequel il inftitue fon héritier, Jacques Mottet fon fils JacquesNous avons effectivement le Testament de noble Jean de Mouttet, conseiller du roy René, par lequel il institue noble Jacques, son fils, du, signé Morteris, notaire, dixit Les Maintenues de noblesse en Provence

Mais René le Bon était aussi proche du peuple, et n'hésitait pas à assister aux grandes fêtes populaires, et même à en organiser. La ville des Ponts-de-Cé, sur la Loire, conserve ainsi de lui l'amusante coutume de la "baillée des filles" : les filles de pêcheurs devaient lancer leurs filets dans un concours de pêche où la gagnante recevait du bon roi un baiser. René savait également soutenir les petites gens : un pauvre pêcheur qui avait acheté un terrain à la Doutre en bord de Maine, ne trouvait pas de gros poissons, et donc ne pouvait pas assurer la subsistance de sa famille ; René, dont l'aide fut sollicitée, changea le loyer du pêcheur en une platée d'ablettes qui devait lui être apportée chaque premier mai.

 

Jean a un autre fils Jean III Mottet est peut-être né après que son père teste

1446, 

Jeanne, participe avec son père Guy XIV au tournoi organisé par René d'Anjou à Saumur, et connu sous le nom d' Emprise du château de Joyeuse-Garde. 


1453 

 

Isabelle de Lorraine s'éteint, âgée de 44 ans. René est très affecté de la disparition de son épouse bien-aimée, si belle et si dévouée, mais il reprend vite pied dans la réalité. Le veuvage du Roi René sera bref puisque dès l'année suivante, il se remarie avec Jeanne de Laval, 21 ans, pour laquelle il construit des manoirs champêtres dans la campagne angevine : la Ménitré, Les Rivettes aux Ponts-de-Cé, Haute-Folie à Epluchard. Elle reste encore très populaire en Provence, sous le nom de "La Reine Jeanne", et ce deuxième mariage sera aussi heureux que le premier. René s'adonne aux arts, fait construire la galerie du château d'Angers, crée de somptueux jardins d'agréments, y fait venir de nombreux animaux sauvages.

René, un des esprits les plus complets de son temps, connaît le latin, le grec, l'hébreu, l'italien, le catalan. Il joue et compose de la musique, s'essaye à la poésie, connaît les mathématiques, la géologie, etc...

  1454

Deux ans après la mort d'Isabelle Ire de Lorraine, René d'Anjou charge ses seigneurs proches de lui trouver une seconde épouse. Pour lors en la maison de Laval, 

 le contrat de mariage fut dréssé le 3 Septembre

  1463

Marie d'Anjou s'éteint au retour d'un pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle, à l'abbaye cistercienne Notre-Dame des Châtelliers (diocèse de Poitiers), après deux ans de veuvage, après un règne marqué par les victoires de la France sur l'Angleterre. Elle est enterrée dans la basilique Saint-Denis aux côtés de son époux Charles VII. 

.

 1480, 

Plus tard, René va perdre pratiquement tous ses héritiers, fils et petit-fils. Il ne lui reste qu'un neveu, Charles, qui va maladroitement s'allier avec Charles le Téméraire. C'est pourquoi à la mort de René en Louis XI va en profiter pour annexer le duché d'Anjou au royaume de France. Habilement, il se concilie la bourgeoisie angevine, en donnant à la ville un maire et des échevins. C'est ainsi que la ruse du roi de France l'aida à construire l'unité française, mais mis fin du même coup à la gloire des Ducs d'Anjou.

 

 1498

 Jeanne de Laval meurt à Saumur ou Beaufort en ValléePar son testament, daté du 25 août 1498, par lequel elle déclara son principal héritier le comte de Laval, son frère. Elle veut que son corps soit inhumé dans la cathédrale Saint-Maurice d'Angers et son cœur dans la chapelle Saint-Bernardin de l'église des Cordeliers d'Angers, auprès de celui de son époux. Outre les dons et les fondations déjà indiqués, elle assura plusieurs biens et fit présent d'une belle relique au prieuré de Sainte-Catherine de Laval. Elle enrichit aussi l'abbaye Saint-Nicolas d'Angers de plusieurs reliques richement enchâssées et entre autres du bras de saint Nicolas, orné d'un diamant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

Dernière mise à jour du site le
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe