Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe

chronique de la Marquise de Montespan Invitation à la Cour du Roi fin

21/11/2015
Le 18 octobre 1706, sa fille Marie-Catherine est fiancée à Louis Le Bas de Girangy, conseiller du roi, trésorier général des gardes et grenadiers de sa majesté. Les fiançailles avaient été célébrées dans l'appartement de madame la duchesse de Bourgogne par son aumônier et en présence du curé de Versailles, selon l'habitude réservée aux filles de la première femme de chambre de la Dauphine, qui était à cette époque la mère de la mariée. Le mariage eut lieu à Paris, église Saint-Roch, avec permission du curé de Notre Dame de Versailles, comme cela est précisé dans le registre de cette église à cette même date. Dans cet acte, Jean Quentin est qualifié maître d'hôtel du roi et premier valet de garderobe de sa majesté, baron et seigneur de Champlost et Villiers sur Orge. 

Le 14 décembre 1707 le Roi donna la place de premier valet de garde-robe du duc de Berry "à un quatrième fils de Quentin, qui se nommait La Corbière [René-Joachim Quentin de La Corbière] et qui ne faisait que de sortir de dessous l'aile du précepteur, c'est à dire qui n'était rentré dans les mousquetaires du Roi que depuis le voyage de Fontainebleau." Et Sourches de commenter que Ce n'était pas mal allé à lui d'avoir encore attrapé pour son quatrième fils une place qui valait 6 000 livres de rente, après avoir fait deux de ses enfants premiers valets de garde-robe du Roi et un maître d'hôtel ; mais sa femme, qui était une sœur de Poisson, premier médecin de Monseigneur, était une des plus habiles femme de France, et tous ses enfants se tournaient à bien. 

Dans l'Etat de la France de 1708, nous voyons que Jean (avec ses fils Jean et Louis en survivance) partageait avec MM. Gabriel Bachelier et Claude-Nicolas-Alexandre Bontemps l'honneur de présenter le matin au Roi ses chaussons et ses jarretières, et le soir de lui tirer la manche gauche de sa veste et de son justaucorps, le privilège de la manche droite étant réservé au maître de la garde-robe, Jean-Baptiste Colbert, marquis de Seignelays. Il est également signalé comme servant toute l'année, ayant quatre charges de premier barbier. 

Il fit avec son frère et avec ses cousins Quentin de Touchebrantes renouveller la fondation faite par leurs ancêtres en la ville de Loches, par acte passé devant Le Comte et Chevalier, notaires à Versailles, le 1er mars 1710. 

Une autre de ses filles, Marie-Anne, bénéficia pour ses fiançailles, de la même faveur que sa soeur, le 13 juin 1711 au château de Marly, dans la chambre et en présence de Madame le Dauphine et de toute la cour, la veille de son mariage, à Fontenay-Saint-Père, avec Jean-René Jouenne, seigneur d'Esgrigny, Fontenay-Saint-Père, écuyer, colonel du régiment de Forez, brigadier des armées du roi, inspecteur de la milice des généralités de Paris et d'Orléans [Contrat du 13 juin 1711, signé par le roi et la Cour, passé devant Le Chanteur et Dutartre, notaires à Paris ] . Jean, qualifié écuyer, baron de Champlost, conseiller du Roi, maître d'hôtel et premier valet de garderobe de Sa Majesté signe "Quantin de Champlost". Les frères de la mariée sont tous là ; ils sont tous écuyer et premier valet de garderobe et signent "Quantin de Villiers", "Quantin de la Corbière", Quantin de Richebourg" ...



Signatures apposées sur le registre de la paroisse Saint-Denis à Fontenay-Saint-Père 1696-1712 vue 185/192



Devenu noble par lettres patentes d'août 1693, Jean peut acheter une charge de Maître d'hôtel du roi, charge réservée aux nobles depuis Henri III. Il transmet cette charge en novembre 1707 à son fils Louis-Philibert qui en acquerra une autre en avril 1724. 

La duchesse de Bourgogne devient Dauphine de France en 1711. L'année suivante on retire à Mme de Mailly l'administration de sa garderobe, et on la donne à sa première femme de chambre. La Dauphine meur le 12 février 1712. Marie-Angélique Poisson perd à nouveau sa place mais obtient 6.000 livres de pension viagère par brevet donné à Versailles le 10 mars 1712. Cette même année 1712, Jean est atteint de paralysie. Lorsque la Cour quitte Versailles en septembre 1715, les Quentin obtiennent un logement au Louvre, dans lequel Jean décéde d'une attaque, le 7 mars 1717. Il est enterré le 13 à Saint-Germain-l'Auxerrois. L'annonce de son enterrement porte premier valet de garde robe du Roi. On disait de lui que c'était un bon homme, qui se tenait obscurément dans son état, et qu'on ne voyait jamais qu'en fonction auprès du Roi. Cet appartement était situé "dans la cour du Vieux Louvre au premier de l'escalier qui conduit aux archives du conseil." Son épouse, qui avait obtenu une pension viagère par brevet donné à Versailles le 10 mars 1712 comme veuve de Jean Quentin, y mourra le 25 juin 1731 et sera inhumée aux Jacobins de la rue Saint-Honoré. 



arrêt du roi.jpg

Jean Quentin (1677-1754), fils de Jean et Angélique Poisson, 
Gravure de Jogan d'après Van Loo 
Il était premier valet de garderobe en avril, mai, juin et son frère Louis en juillet, août, s
 
 
 
 
Les « marchands et artisans privilégiés suivant la cour » (itinérants puis tenant des baraques lorsque la cour se fixe à Versailles) et les « marchands et artisans ordinaires du roi » (fixés dans des lieux précis), munis de brevets de jouissance ou de lettres patentes, sont chargés d'approvisionner la cour en nourriture (charcutier, épicier), boisson (limonadier, vinaigrier et distillateur), fourniture (armurier, mercier, fleuriste, vendeur de tissus, fagots de bois, livres) et services (perruquier, repasseuse, tapissier) 
 
 

Dernière mise à jour du site le
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe