Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe

chronique Valentine Visconti carnet de voyage

25/10/2015

La chronique de Valentine 

s'ouvre

sur son Carnet de Voyage 

  
 
 
 Nous commençons notre voyage en Italie a Pavie
 
 
 
 
 

Le duché de Milan

Milan incarne pendant la Renaissance le succès et la puissance des régimes dits « seigneuriaux » comme ceuxd’Urbino, FerrareMantoue, par opposition aux Républiques de Florence, de Venise ou de Gênes. Privée de rivière navigable, elle bâtit sa croissance économique sur la fertilité de ses environs et la proximité du lac de Côme, du lac Majeur et des cols transalpins. Dès 1288, Bonvesin da la Riva en célébrait la richesse, la densité et la puissance industrielle : les Visconti venaient de l’emporter sur la commune autonome et la dynastie rivale des Della Torre. Leur mainmise prit la forme d’une seigneurie héréditaire dont la chute ne devait se produire qu’en 1447. Malgré les efforts des cités lombardes voisines, l’expansionnisme des Visconti atteignit son apogée avec Gian Galeazzo (1385-1402) dont les prétentions dynastiques aboutirent à la constitution par l’empereur du duché de Milan (1395). De ce duché, les Français, arguant du mariage de sa fille Valentina avec Louis, duc d’Orléans (1387), n’allaient pas à tarder à se prétendre les héritiers légitimes. La commune libre de la République Ambrosienne (1447-1450), faute de soutien économique et social, ne fut qu’un interlude.


 
 
 Pavie 
  
 
c'est à cet endroit qu réside Valentine Visconti et sa famille 
 
lombardie.jpg 
 
 
 
 
fut la capitale des lombards avant sa conquête par Charlemagne. 
Elle lutta longtemps pour son indépendance jusqu'à ce que lesVisconti de Milan s'en empare en 1359.
En 24 février 1525, Charles Quint bât François Ier à la bataille de Pavie. Les espagnols l'occupèrent jusqu'en 1713, suivis par les autrichiens.
 

Château Visconti

 
 
 
Lors du traité de Pavie en 1329, l'Empereur Louis IV accorde le Palatinat aux descendants de son frère, le duc Rodolphe Ier. Pavie lutte contre la domination de Milan mais est finalement annexée par la famille Visconti, ducs de Milan, en 1359. Sous les Visconti, Pavie devient un centre intellectuel et artistique. L'université de Pavie est fondée en 1361 à partir d'une ancienne école de droit pré-existante et attire des étudiants de nombreux pays.

Le château est construit par le seigneur de Milan Galéas II Visconti en 1360, après sa conquête de Pavie. L'architecte crédité est Bernardo da Venenza. Le château sert de résidence principale à Vlentine Visconti et  à sa famille tandis que la capitale politique de l'État reste Milan.

 


 

 

 

 Image illustrative de l'article Château Visconti

 

 

 

Album photos de la Chronique de Valentine 

 

 

pavie - basilique saint-michelpavie - saint michelpaviepaviepavie - basiliquepaviepavie - christ en argentpaviepaviepavie Basilique de Saint-Michel

pavie - tours médiévalespaviepavie - tourspaviepavietour médiévale de pavieTours médiévales

pavie - cathédralepavie - duomo Duomo de Pavie

pavie -pontpont couvert de pavie Pont couvert de Pavie (reconstruit au XIVe)

pavie Pavie 

 

 

 Suivons Valentine à Paris 

http://www.paris-atlas-historique.fr/9.html 

 

 

 

Mais le 14è siècle ouvre des temps plus sombres : la population est éprouvée par la famine de 1315-17 et par la peste de 1348-49. La guerre de Cent Ans entre la France et l'Angleterre fait de la capitale un foyer d'agitation. En 1356, le prévôt des marchands Étienne Marcel se rend maître de la ville contre le Dauphin français. Le roi Charles V (1364-1380) construit une nouvelle enceinte rive droite afin de protéger les nouveaux faubourgs contre les Anglais : la muraille est renforcée par les forteresses de la Bastille et du Louvre, qui est alors agrandie. Paris connaît par la suite de nouveaux troubles. En 1420, la ville est occupée par les Anglais auxquels elle se montre plutôt favorable. Vainement assiégée par Jeanne d'Arc en 1429, Paris n'est reprise aux Anglais qu'en 1436 et reste une ville un peu suspecte, qui ne retrouvera son rôle de capitale que sous François Ier au siècle suivant.

 

 

 Pendant son séjour à Paris, elle demeure à l'hôtel de Navarre.

 

 

Le jeune couple d'Orléans mène une vie fastueuse. Mais elle ne reste que sept ans dans la capitale, jusqu'en 1396 

 

P1180445 Paris VI rue Saint-André-des-Arts n47 rwk.jpg

Entrée du n°47 rue Saint-André-des-Art 

    

Le Carnet de Valentine se referme sur Angoulême
 
 

                                                                                        Château d'Angoulême

 

En 1308, à la mort de Gui Ier de Lusignan, le comté d'Angoulême revient à la couronne de France, il est donné à Louis d'Orléans frère du roi Charles VI et époux de Valentine Visconti en 1394. 

     

 chateau d'Angoulêmechateau d'Angoulême

 

 

 

  Le promontoire rocheux qui domine la Charente de 80 mètres et l'Anguienne de 60 mètres formait une position stratégique. La première forteresse date de la fin de l'Empire romain, le rempart qui entourait les 27 hectares a été entretenu jusqu'au XIIIe siècle.

Du Xe au XIIIe siècle, les Comtes d'Angoulême, les Taillefer, puis les Lusignan renforcèrent les défenses de la ville et les agrandirent en englobant le quartier Saint Martial. En 1308, à la mort de Gui Ier de Lusignan, le comté d'Angoulême revient à la couronne de France, il est donné à Louis d'Orléans frère du roi Charles VI en 1394, puis transmis à son fils Jean d'Orléans, grand-père de Marguerite d'Angoulême et de François Ier. A son retour de captivité en Angleterre, le comte Jean d'Angoulême va agrandir le château comtal au XVe siècle. Le duc d'Épernon, Jean Louis de Nogaret de la Valette, gouverneur de l'Angoumois, y reçu Marie de Médicis en fuite en 1619.

 

Le château ne fut ensuite que la résidence des gouverneurs, et en 1840, sur proposition du maire Paul Joseph de la Tranchade, la ville l'acheta pour en faire l'hôtel de ville. L'architecte chargé des travaux, Paul Abadie, fit détruire le logis du XVe siècle et conserva le donjon sous la pression de la Société Archéologique et Historique de la Charente, qui amena le conseil général de l'époque à céder le château à la commune qu'à condition que n'en soit pas modifié le caractère monumental.

Aujourd'hui, le château est flanqué de deux tours, l'une est en forme de polygone irréguliier et des neuf pans qui la composent, les deux plus larges figurent, du coté extérieur à l'enceinte, un angle très saillant, ce qui renforce les maçonneries, comme dans un "four à éperon". Ce coté du château se confondait avec les fortifications de la ville sur le front du plateau le plus accessible à l'ennemi.

L'ensemble des autres pans se rapproche d'une demi circonférence, la tour renferme une salle basse et trois étages, les voûtes sont d'ogives ou en coupole. Elle a été construite à la fin du XIIIe siècle.

 

L'autre tour, moins ancienne, a été bâtie dans la seconde moitié du XVe siècle. De forme circulaire et admirablement appareillée, elle se divise en deux étages au-dessus du rez-de-chaussée. Celui-ci et le premier étage sont couverts de plafonds, le deuxième étages conserve une voûte d'ogive. A la rencontre des nervures se voient des clefs et différents motifs de sculpture.

 

 

 

 Le Carnet de Voyage se referme

 la chronique de Valentine se termine

 

 

 

Dernière mise à jour du site le
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe