Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe

chronique Yollande d'Aragon

18/10/2015

 

 

 

 

 Le Carnet de Voyage de Yollande d'Aragon

 

s'ouvre sur l'Anjou

 

vous êtes ici au Château de Baugé 

 

 

 Dans la demeure de René d'Ajou

 

 


Château de baugé vue générale Image illustrative de l'article Château de Baugé


                                                         http://www.chateau-bauge.fr/

De Foulques III Nerra au Roi René (1007-1480)

En 1007, Foulques III Nerra, Comte d'Anjou, entreprend la construction d'une puissante forteresse aux confluents de deux rivières : le Couasnon et l'Altrée. Cette place forte est située sur un éperon rocheux. C'est un site défensif et stratégique qui doit faire face aux éventuelles attaques du Comte de Blois, ennemi de Foulques Nerra.

Jeanne de Laval
Au XVe siècle, Yolande d'Aragon, mère de René d'Anjou entame la construction d'un château, à l'intérieur de la forteresse. Elle le brûle en 1436 durant la guerre de Cent Ans avant qu'il ne tombe aux mains des Anglais.

L'histoire du château actuel débute en 1442, l'année où le Roi René hérite d'une ruine. Sur le site, il choisit d'y construire une demeure majestueuse, véritable lieu de plaisance pour profiter de la forêt giboyeuse du pays et s'y reposer. En 1454, il confie le projet à son architecte : Guillaume Robin. 

La construction débute la même année et dès 1462 certaines parties sont habitables. Le château de Baugé est terminé en 1465 (11 années de construction). René fait alors dessiner ses jardins où il plante arbustes et fleurs. Ce château devient une des résidences favorites de René. Il y vient souvent pour chasser et il y organise des fêtes somptueuses.

Grand passionné de chasse comme tout seigneur de son temps, Le Roi René fait bâtir ce château pour en faire son relais de chasse. Séduit par l'abondance et la richesse des forêts baugeoises il aime y séjourner pour se consacrer à ce loisir.


maquette du château de baugé


En 1471, René y séjourne pour la dernière fois avant de partir pour Aix-en-Provence.

 

Du Roi René à la Révolution (1480-1789)

 

En 1480, après la mort du Roi René, l'Anjou est rattaché à la couronne par Louis XI. La baronnie de Baugé et son château échouent alors dans les mains de différents « engagistes » qui perçoivent les revenus du domaine tout en assumant les dépenses de la seigneurie. 

Ces engagistes appartiennent à d'illustres maisons : la famille d'Alençon, le Comte d'Enghien, la Comtesse de Soissons, Louise et Marie de Savoie-Carignan, la Duchesse de Luynes, le Duc de La Rochefoucault, le Duc d'Estissac. Enfin, la baronnie entre dans l'apanage de « Monsieur », frère du Roi, comte de Provence, futur Louis XVIII.

 

L'entretien du château est fort négligé car les gouverneurs successifs le délaissent. Ils préfèrent résider dans leurs hôtels particuliers. 


 

 

Le Roi René


  

 

 

 

 

 

 

 

 

Grand passionné de chasse comme tout seigneur de son temps, le Roi René fait bâtir ce château pour en faire son relais de chasse. Séduit par l'abondance et la richesse des forêts baugeoises il aime y séjourner pour se consacrer à ce loisir

 





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La mise en valeur du château et de l'Hôtel Dieu de Baugés'inscrit dans le cadre d'un programme touristique intitulé Baugé Renaissance. Initié par la commune de Baugé ce programme a pour objectif de montrer de manière moderne et attractive les richesses de toute une Cité. Baugé s'ouvre vers l'extérieur pour faire découvrir ou redécouvrir aux visiteurs un patrimoine remarquable.

Le château de Baugé est de style pré-Renaissance. Il est édifié de 1454à

 1465, à la fin de la période du « gothique flamboyant ».  

 

 

La façade allie l'élégance à la simplicité. Elle traduit exactement le contenu de l'édifice et l'utilisation des différents espaces. Aujourd'hui, l'édifice est incomplet. Il manque, dans la partie occidentale, la tour ronde de l'enceinte Plantagenêt qui servait de poterne au château ainsi que les communs et les écuries.

Le Château est principalement constitué de moellons de calcaire et de grès, recouvert d'un enduit récent au sable et à la chaux.

Les parties «centrale et occidentale» 

Les portes d'entrée sont ornées d'une anse de panier moulurée en accolade caractéristique de la Renaissance.

Dans ces parties se trouvent les grandes salles de réception sur deux niveaux. Elles sont éclairées par de grandes fenêtres à meneaux :

  • Au rez-de-chaussée : 
    la salle de réception dite salle basse ou salle des gardes
  • Au 1er étage : 
    la salle de réception dite salle haute. René d'Anjou y organise les grandes réceptions. Dans cette grande salle se trouve une petite pièce en demi-lune appelée «le retrait du Roi ». Roi René d'Anjou peut y tenir une conversation privée sans être mêlé à la foule lors de ses réceptions
  • Au dernier niveau : 
    les vastes combles, réservées au service. Elles offrent d'imposants volumes. Cet espace est divisé en de nombreuses pièces. On y trouve dix cheminées et une très belle charpente en chêne
  • A l'extérieur : on distingue quatorze lucarnes en pierre de tuffeau surmontées d'un fronton et ornées avec les différentes armes du Roi René.

Façade Nord/Ouest

 

Sur la façade Nord, on distingue bien la partie réservée aux appartements privés (sur 5 niveaux) des salles de réception (sur 3 niveaux). Cette façade est moins enterrée que la façade Sud : elle reflète mieux l'aspect d'origine du château. La base plongeait autrefois dans un étang, elle est aujourd'hui enterrée.

On distingue bien le Retrait du Roi René construit en encorbellement sur un contrefort. Il s'élève sur deux niveaux. On peut y voir des canonnières et des archères. Sur cette aile subsiste un élément de défense : une échauguette qui permettait une vision lointaine sur les environs. Les sculptures qui forment sa base représentent les visages des maîtres d'œuvre selon leurs ouvriers.

 

La partie «orientale»

Les appartements privés du Roi et de la Reine ainsi que les chambres des dames d'atour, écuyers et pages sont établies dans la partie est, sur 5 niveaux. Les fenêtres sont de petite taille. Au 1er étage, les fenêtres de forme ogivale indiquent « l'oratoire du Roi René », les vitraux datent du XIXe siècle.

Les trois escaliers à vis

Escalier à vis

Pour desservir les différents étages du château, on trouvetrois escaliers à vis. Les appartements privés sont desservis par deux escaliers : un à l'est et l'autre à l'ouest.

Les invités accèdent aux grandes salles du 1er étage par le « grand escalier d'honneur ». Cet escalier est un véritable chef d'œuvre du XVe siècle. Il mesure 5 mètres de diamètre et comporte 68 marches. En haut de l'escalier, la colonne centrale donne naissance à 16 branches constituant l'ossature d'une magnifique « voûte en palmier ». On compte 8 clefs de voûte armoriées illustrant le blason de l'Anjou, l'étoile de Jérusalem, le blason du royaume d'Aragon, des feuilles de groseillier, les initiales RI qui sont celles du Roi René et de ses épouses Isabelle et Jeanne.

 

 

 
 
 
 
 

La Chambre du roi René et son oratoire

 

 la chambre privée du Roi René est à nouveau accessible... Venez découvrir une reconstitution avec un décor inspiré des armes d'Anjou moderne : d'azur semé de fleur de lis d'or à la bordure de gueule, ainsi que du mobilier reconstitué pour l'occasion.

vue générale de la chambre du roi René

Cette chambre à été reconstituée d'après des enluminures et différents écrits du XVème siècle.

6 artisans d'art ont été retenus pour réaliser les différents ouvrages :
Amaury De CAMBOLAS (Sèvres-92), peintre décorateur, a réalisé les décors sur les murs.$

Jean-Luc TANCOIGNE (Rouillon-72), ébéniste, a reconstitué les différentes pièces de mobilier : un lit, un siège, une cathèdre, un lutrin, un meuble bibliothèque.

 

Bruno MOINE (Baugé), tapissier décorateur, a fourni et disposé les tentures du lit et de la chapelle.

Marc POUPELIN (Angers), relieur, a reconstitué des livres du XVe siècle, pour garnir le lutrin et la bibliothèque.

 

Béatrice BALLOY, enlumineur et Bruno COULON, calligraphe ont réalisé une copie de deux pages extraites du Livre du Cœur d'Amour Epris, roman d'amour courtois écrit par le Roi René.

 

 

Visitons en photos le Château de René d'Anjou 

 

A cette occasion la chapelle, oratoire privé de René d'Anjou, conclue ainsi notre visite du château .

 

  
Dernière mise à jour du site le
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe