Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe

chronique Carnets de voyages de Charlotte Suite du parcours

29/09/2015

 



                                                                                                                                                                   
 
 
                                                                                 suivons notre voyage  château de Rochefort-en-Yvelines 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
c'est un château français situé dans la commune de Rochefort-en-Yvelines, dans le département des Yvelines et la région Île-de-France.

Le château qui fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 7 octobre 1931 ne doit pas être confondu avec le Château Porgès de Rochefort-en-Yvelines situé non loin de là.

Plusieurs demeures se succédèrent au fil des siècles sur la terre de Rochefort-en-YvelinesGui le Rouge y aurait élevé le premier château au xie siècle ainsi que l’église encore visible là, en contrebas de la colline

Mais de guerre en héritages et 600 ans plus tard, le vieux château fut démoli. Il n'en reste aujourd'hui que quelques vestiges. Ce n’est qu’au début du xviie siècle (vers 1620) que Hercule de Rohan, Duc de Montbazon, devenu alors propriétaire du domaine, y fit construire une nouvelle demeure seigneuriale2 dont il ne reste aujourd'hui aucune trace.

Rochefort, ses terres et son château resteront la possession de la famille de Rohan pendant près de 235 ans. Charles-Louis Gaspard de Rohan fait construire un troisième château à la place du précédent à la fin du XVIIIesiècle. Mais, en 1830, le domaine, alors fortement déprécié, est cédé à Aimé de Pierre, Marquis de Bernis, membre de la famille éloignée de Rohan. Ce dernier décède en 1846 ; son fils, le Comte de Bernis, hérite mais revend, 9 ans plus tard, le domaine à la famille de La Rochefoucauld.

Au début du XIXe siècle un quatrième château de style Louis XIII est construit. Son portail est un vestige du premier château. C'est celui-ci, ainsi que les vestiges du premier, qui est classé

  passons la ville Ettenhein

 

 

 

 Artiste Carte postale Ettenheim im Ortenaukreis, Wohnung des Herzogs von Enghien

 

   Le duc d'Enghien, membre de la Maison royale, y était réfugié.

 

 

 

                             Le Duc d’Enghien                                  Charlotte de Rohan-Rochefort,

 

 Depuis deux ans, il vit à Ettenheim, à quelques kilomètres au-delà du Rhin en pays de Bade. Il partage son temps entre l’amour passionné qu’il voue à sa fiancée Charlotte de Rohan-Rochefort et surtout l’activisme débridé qu’il déploie dans le milieu agité des émigrés de la région d’Offenbourg.

 Ce ne sont pas Dumouriez et Smith que trouve Charlot à Ettenheim, mais le marquis de Thumery et un certain lieutenant Schmidt. Le maréchal des logis Lamothe a été induit en erreur par la prononciation des patronymes à l’allemande. Cela ne change rien de fondamental à l’affaire. C’est essentiellement du duc qu’il s’agit, et ce dernier est bien entre les mains de la gendarmerie, ainsi que ses papiers très compromettants qu’il n’a pas eu le temps de faire disparaître. Il est aussitôt dirigé sur Paris sous bonne escorte de Charlot.

En cours de route, le duc se montre disert avec son gardien. Retrouvant sa superbe naturelle, il se confie imprudemment. Il est étonné que l’on ait cru Dumouriez auprès de lui mais déclare « qu’il était cependant possible qu’il eut été chargé de lui apporter des instructions d’Angleterre » . 

 

 

 

 

 Arretons nous au château de Vincenne

   C'est là qu'il fut enlevé par les troupes françaises

 

 Image illustrative de l'article Château de Vincennes

 

 

avant d'être jugé et exécuté au fort de Vincennes en 1804 

 

 

 L’illustre prisonnier arrive au château de Vincennes dans la soirée du 20 mars. Dans l’après-midi, le Premier Consul a réuni de nouveau son Conseil aux Tuileries en vue d’arrêter la décision de mise en jugement. En toute légalité et sans aucune objection juridique émanant du Conseil, le texte suivant a été adopté : « Sur le compte-rendu du Grand Juge, Ministre de la Justice, de l’exécution des ordres donnés par le gouvernement le 16 de ce mois relativement aux conspirateurs qui s’étaient réunis dans l’électorat de Bade, le gouvernement arrête que le ci-devant duc d’Enghien , prévenu d’avoir porté les armes contre la République, d’avoir été et être encore à la solde de l’Angleterre, de faire partie des complots tramés par cette dernière puissance contre la sûreté intérieure et extérieure de la République, sera traduit devant une Commission Militaire composéede sept membres, nommés par le Gouverneur Militaire de Paris, et qui se réunira à Vincennes » 

Le château de Vincennes est une forteresse située sur la commune de Vincennes, à l’est de Paris, enFrance, érigé du xive siècle au xviie siècle. Il est le plus vaste château fort royal français subsistant et, par la hauteur de son donjon52 mètres, il est une des plus hautes forteresses de plaine d’Europe avec celui de Crest. Son donjon est le plus haut d'Europe.

Cette forteresse a plus l'apparence d'une vaste cité fortifiée ou d'une « résidence royale fortifiée » que d'unchâteau fort. Si ce château n'est à l'origine qu'un simple manoir, il a très tôt vocation à abriter, pendant de longues périodes, la famille royale avec toute sa domesticité, une partie de l'administration du royaume et l'armée nécessaire pour sa défense. Il est composé d'un long mur d'enceinte, flanqué de trois portes et de six tours de 42 mètres de hauteur, qui se développe sur plus d'un kilomètre et qui protège un espace rectangulaire de plusieurs hectares (330 x 175 m). La place ainsi protégée est occupée par le donjon haut de50 mètres au-dessus du sol de la cour3, des bâtiments civils, administratifs et militaires et une chapelle. AuMoyen Âge, l'ensemble permettait de vivre sur place à plusieurs dizaines de milliers de personnes. Quand Jacques Androuet du Cerceau dessine le château dans l'album Le premier volume des Plus excellents bastiments de France, en 1576, l'enceinte est encombrée ; « elle renferme une véritable ville ». Le donjon a été conçu pour abriter le roi de France en cas de danger. Il est à lui seul une place forte. De larges douves, un châtelet et deux ponts-levis assurent sa défense. Le niveau le plus bas sert de réserve d'eau et de vivres. Le premier et le deuxième étage sont les appartements royaux. Les trois autres niveaux supérieurs accueillent les domestiques et les militaires.

 

Par ailleurs, les reliques de la couronne d'épines qui étaient conservées à Vincennes ayant été transférés à la Sainte-Chapelle de Paris, les travaux d'édification d'une nouvelle chapelle furent confiés à Raymond du Temple et débutèrent en 1379. La Sainte-Chapelle de Vincennes devait recevoir un fragment de la relique demeurée à Vincennes. À la mort de Charles V en 1380, Charles VI donna l'ordre de poursuivre les travaux, qui furent plusieurs fois interrompus. LorsqueLouis XI fit de Vincennes sa résidence, il quitta les appartements royaux du donjon pour un pavillon neuf de plain-pied, édifié en 1470 dans l'angle sud-ouest du château. Il relance également le chantier de la Sainte-Chapelle.

Il fut envisagé de remplacer les pavillons construits par Marie de Médicis, mais les travaux de reconstruction furent cependant abandonnés, car Versaillesconcentrait alors tous les efforts. Le château conserva cependant quelques exemples du style Louis XIV précoce dans les grands appartements. Le jardinier Le Nôtre s'y exerça également en aménageant des jardins à la française et l'abord du bois de Vincennes, en face de la nouvelle entrée sud marquée par une porte monumentale en « arc de triomphe ».

Le donjon fut aménagé en prison d'État (pour les prisonniers de haute naissance). Sa capacité ne lui permettait pas d'héberger plus de quatorze détenus. 

 

 

                                                                                                                          refermons les Carnets de Charlotte sur 

 

                                                                                                                                Ettenheim, la ville la plus méridionale de l‘Ortenau

 

  •                                                                                                                                            
  •  

     dispose de bien des charmes: magnifiques colombages, portes monumentales, belles statues ornant les fontaines, fermes, scieries et moulins d‘autrefois.

     La petite ville d'Ettenheim qui a une population de 2668 ames, et qui est située sur l'Undig, a son nom de Etto ou Etticho, son fondateur. Sur l'emplacement de son château existe aujourd'hui une belle église. Le château, où résidait ci-devant l'évêque de Strasbourg, et les maisons de quelques familles nobles ornent la ville.

    Les environsont fertiles et agréables. A une lieue plus loin, dans les montagnes, on rencontre une ancienne abbaye de Bénédictins, nomméeEttenheimmunsler et fondée au 7me siècle. A la distance d'un quart de lieue en-deça, sont les bains de St Landelin avec une église où repose le corps de ce saint. Ce noble écossais venant dans ces solitudes vers l'an 640 y construisit une cellule, pas loin du vieux château démoli, nommé Guisenbourg. Le seigneur du château l'ayant fait assassiner, on vit jaillir, à l'endroit où le sang innocent a coulé, cinq sources, auxquelles on attribue des vertus salutaires, quoiqu'elles ne soient pas minérales, et on les appelle les sources miraculeuses (


    La Forêt-Noire est une destination attrayante et appréciée avec ses forêts étendues, ses sommets lumineux offrant de magnifiques perspectives, ses lacs mystérieux et ses vallées romantiques.

    Deux grands parcs naturels se partagent la presque totalité de la superficie de la Forêt Noire. L’un d’eux, le parc naturel de la Forêt Noire du Centre & Nord, est situé au nord et au centre de la Forêt Noire, et l’autre, le parc naturel de la Forêt Noire du Sud, se trouve au sud de la Forêt Noire. 

     

     

     

    Dernière mise à jour du site le
    Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
    Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe