Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe

Chronique de Charlotte Marguerite de Momenrency

17/09/2015

Bonjour 

la Chronique

de Charlotte Marguerite de Momenrency 

 s'ouvre  sur une affaire d'enlévement a la Cour de France

Blason_Mathieu_II_de_Montmorency.svg.png 

 

Voici notre blason

 

 «Mademoiselle de Montmorency, dès sa naissance, avait été une merveille, une légende. Sa mère, plus belle que noble, a la beauté du diable. De là son grand mariage et deux enfants admirables; cette fille de beauté fantastique, telle qu’on croyait que l’autre monde (ange ou diable) y avait passé.Le terrible pour le roi, c’était l’âge: elle, quinze ou seize ans; et lui, cinquante-huit.»   Jules Michelet

  

princesse_de_conde

 

 

 

 

 

 

 

Dans quelques jours, le 11 mai 1610, Charlotte-Marguerite de Montmorency celle que le roi chérit le plus à ce jour, fêtera son 16 e anniversaire.Il semblererait d'aprés nos sources qu'une affaire douteuse relevant d'un enlévement impliquerait la cour de France en la pérsonne même du roi Henry IV.

Relatons les faits:La jeune fille agée de 15 ans a participé voilà quelque jours aux répétitions du ballet les "Nymphes de Diane".On murmure qu'elle était à peine voilée d'un simple crêpe « fort délié » et qu'elle ne cachait rien.C'est à ce moment dit on que la jeune Charlotte ranima les ardeurs de notre souverain. Ces faits  pourraient préter à sourrire dans les salons  si ce fait de cours  ne s'était transformé en l'affaire Montmorency.

Pour comprendre donc cette affaire remontons a l'année ou son père la  promets a un certain François de Bassompierre un ami intime du roi. Henry IV est  contrarié de cette décision,depuis qu'il a découvert au théâtre il n'a des yeux que pour elle; il veut  Charlotte à ses côtés et pour arriver à ses fins il est prét a tout, jusqu'a monter un stratagème digne d'un roman d'aventure. Le vert galand va tout entreprendre pour faire annuler le mariage.C'etait simple et calculé : faire épouser Charlotte-Marguerite à son neveu le prince de Condé Henri II de Bourbon.prince du sang,  plus complaisant et moins jaloux en espérait secrétement rencontrer le plus souvent la jeune femme à la cour. De plus pensait il, cela ne devait pas être trops compliqué de séduire Charlotte dans la mesure ou son mari avait un penchant pour les hommes. Il avait donc toutes ses chances et son affaire ne pouvait pas échouer.C'était dit le prince de Condé épousera Charlotte de Montmorency même si cela devait  être à contre coeur:Volonté royale.Mais aussitôt les noces célébrées à Chantilly le 17 mai 1609, Condé empêche sa jeune épouse de répondre aux sollicitations pressantes du vieux roi. Celles-ci ont pris la forme d’une correspondance romanesque dans laquelle le souverain appelle Charlotte son « bel ange » et se livre avec une rare impudeur.

  l'affaire Montmorency  se complique et prends une direction innatendue. Henri II de Bourbon-Condé, son cousin homosexuel avec lequel il l'a marié en pensant bénéficier de sa complaisance tombe amoureux de sa femme et cela le roi ne l'avait pas prévu, et sa stratégie est menacée.

 Condé, fou de rage devant l'insistance du souverain  organise et réussi un rapt de légitime défense, il emmene la princesse à Bruxelles sous la protection de l'Espagne auprès des archiducs que l’on dit si proches de Madrid,, grande ennemie de la France. ajoutons qu'Henri IV  les suit, insiste, et sous de multiples déguisements, tente d'approcher Charlotte.

 Aprés de nombreuses décéptions Une chance sourrit au roi  le connétable de Montmorency se plaint auprès des Archiducs des Pays-Bas espagnols des mauvais traitements que Condé inflige à sa fille et leur demande de renvoyer la malheureuse en France.Mais le  message reste sans suite. Charlotte se morfond toujours dans sa prison dorée du palais de Nassau. Néanmoins, elle réussit à communiquer avec le roi qui s'enivre à lire et relire ses lettres : « Je vous supplie cher et divin Astre... » ; « Mon coeur, mon chevalier... » On dit même qu'il lui parle la nuit, seul dans sa chambre.   

 Henri IV est furieux car il se sent ridiculisé aux yeux des souverains européens. Il peste, tonne, demande même à Sully de couper les cordons de la bourse du prince de Condé, parce qu’il « fait le diable ». Il déprime même, s’il on en croit une lettre envoyée à de Charles de l'Aubespine, abbé de Préaux, lorsqu’il écrit en février 1610 : « Je déchois si fort de mes mérangoisses [soucis] que je n’ai plus que la peau sur les os. Tout le déplaît, je fuis les compagnies […] ». Pourtant, cette triste affaire ne fait que renforcer la détermination du roi d’en finir avec les Habsbourg. Henri fourbit ses armes, prêt à bouleverser la carte géopolitique de l’Europe. 

  Face à l'inflexibilité des Habsbourg, Henri donne instruction au marquis de Coeuvres d'organiser l'enlèvement de Charlotte.Rien que cela. Profitant du pèlerinage des Archiducs et de leur cour à Notre-Dame du Lac, il semble aisé d'investir l'Hôtel de Nassau et d'enlever la princesse. Mais rien ne se passe comme prévu. En effet, à Paris, Henri tout à la joie de retrouver sa dulcinée ne tient pas sa langue. Le projet s'évente, c'est un échec sur toute la ligne. Du coup la jeune captive est déplacée et isolée au palais de Coudenberg tente de s’évader

 

On l'informe qu'une seconde tentative aura lieu le marquis de Coeuvres décida de fixer l'opération dans la nuit du 13 au 14:

 voilà  d'aprés  des indiscrétions comment les évenements vont se passer

 Des cavaliers l'attendront, il lui suffira de monter en croupe et ils piqueront vers la frontière. 

La princesse continuerait de feindre la maladie, de façon à éloigner le mari du lit conjugal. D'ailleurs, ils couchaient rarement ensemble, précise le nonce Bentivoglio, décidément bien renseigné. Couverte d'une mante de soie noire, elle descendrait, traverserait le jardin jusqu'à la brèche du mur d'enceinte.Dehors, elle se laisserait glisser dans le fossé, au pied duquel vingt-cinq cavaliers aux ordres de Philippe de Longueval, seigneur de Manicamp, gouverneur de La Fère, l'attendraient. Elle monterait aussitôt en croupe sur le cheval d'un des cavaliers et piquerait vers la frontière. Treize autres cavaliers aguerris, commandés par le sieur Lopès, lieutenant de la compagnie du grand prieur de France, serviraient de groupe de couverture en cas de difficulté

 Même cause, même effet. Non seulement l'entourage du marquis de Coeuvres est infiltré mais Henri, décidément incorrigible, confie à la reine que la princesse de Condé assistera peut-être à son prochain couronnement le 13 mai 1610.Une fois de plus le pot aux roses est découvert dans le branle-bas général de l'Hôtel de Nassau d'où retentissent les injures de Condé contre le roi. Quant à l'intrépide marquis de Coeuvres qui a réussi à se faufiler dans la chambre de Charlotte il ne lui reste plus qu'à prendre la poudre d'escampette.

En ce 29 avril, le roi a beau feindre qu'il n'agit pas par passion amoureuse, il est prêt à reprendre la guerre contre l'Espagne, interrompue il y a dix ans.

 Le 14 mai 1610, Henri IV est assassiné par Ravaillac, sa veuve proclamée régente,Charlotte peut alors regagner Paris:

                                                                            Fin de l'affaire Charlotte Montmorency

                                                                               Ainsi se referme la Chronique 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

  

 

 

Dernière mise à jour du site le
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe
Parcourrez l'histoire de France (et d'Europe) au travers la généalogie des rois et des grands personnages du royaume : Biographie des Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbon, et autres grandes familles de l'histoire de France et d'Eurpe